Et bien par réfléchir ! Demandez vous quelle image vous souhaitez donner à votre entité. Allez donc faire un tour du côté de vos confrères. Proches où lointains, naviguez du côté des sites canadiens qui ont une longueur d’avance pour ce qui est de la toile. Demandez vous ce que vous souhaiteriez en tant que client de votre entreprise. Puis quel type de public vous souhaitez toucher. Les particuliers ? les entreprises ? les deux ?  Jeunes ? Vieux ?  Tout choix de départ entrainera une réponse différente. Une communication très froide et institutionnelle rassure mais fera peut être fuir le particulier qui cherche quelqu’un de sérieux, mais pas une multinationale. A l’inverse, un chef d’entreprise de taille honorable aura du mal à faire confiance à une micro société si son site ne ressemble à rien.

Exemple : vous êtes ou allez devenir une société de service à la personne : votre offre doit être lisible. Vous devrez utiliser un site ou les caractères sont plus gros que d’ordinaire  puisque vous vous adressez à des personnes plutôt âgées et qui n’ont pas l’expertise d’un ado.

Ecrivez en vrac tout ce qui vous passe par la tête, puis raturez, classez vos idées, structurez votre offre, pensez « paquets ».

Ensuite prenez une feuille vierge et dessiner schématiquement la première page de votre site : tout doit être là. Votre client doit comprendre en 1 clin d’oeil ce que vous faites et qui vous êtes. Imaginez un quotidien : la première page de votre site c’est la hune. Vous annoncez le dernier évènement, vous indiquez les pages ou on peut trouver de l’info (météo en page 3) à ceci près que vous n’indiquez pas de numéro de page mais le lien emmènera votre lecteur jusque là.

VOTRE PREMIÈRE PAGE EST LE RÉSUMÉ DE VOTRE OFFRE. SI ELLE N’EST PAS ALLÉCHANTE, LES INTERNAUTES IRONT VOIR AILLEURS.

N’oubliez pas également de mettre votre téléphone, un formulaire de contact (ou un email mais attention au spam). Et un lien pour s’inscrire à une newsletter, votre nouveau magazine : encore du boulot, mais je vous expliquerai comment ne pas le faire 2 fois.